4 signes qui montrent que vous gâtez votre enfant

Publié le : 15 octobre 202010 mins de lecture

L’éducation de mon enfant est-elle correcte ? C’est généralement une question que les parents se posent souvent. Rien n’est plus naturel que l’incertitude, car élever un enfant est une très grande responsabilité, sans recette toute faite pour aider à la tâche.

Une partie du doute est la conséquence d’un conflit de générations. Les parents qui ont été élevés strictement pendant l’enfance veulent que leurs enfants grandissent et apprennent les leçons de la vie d’une autre manière, plus délicate. D’autres ont planifié en détail l’arrivée de l’héritier et l’entourent maintenant de tout l’amour et de l’affection accumulés.

Vous aimez votre enfant, personne n’en doute. Mais cet « excès d’amour » et de soins ne peut-il pas avoir des effets secondaires sur son éducation ? Selon les experts, les enfants trop gâtés ont du mal à faire face aux frustrations de la vie. Certains comportements des enfants vous servent d’avertissement.

4 signes qui montrent que vous gâtez votre enfant

1 – Votre enfant a toujours raison

Si vous pensez que votre enfant a toujours raison, quelle que soit la situation, c’est peut-être le premier signe qu’il est choyé au-delà de toute attente. De nombreux parents pensent que leurs enfants se trompent rarement et ne seront pas interrogés avant de tirer des conclusions. Par exemple, lorsque les parents sont appelés à l’école pour résoudre des problèmes de comportement de leur enfant, et avant même de connaître la position et la version de l’école, ils « s’arment » déjà de tous les arguments possibles contre le méchant de l’histoire, qui n »est évidemment pas leur enfant.

Les interdictions et les limites sont nécessaires au développement de l’enfant. Ne pas donner aux enfants une conscience solide et claire des limites signifie les exposer à de graves risques et difficultés à l’avenir.

2 – Il ne peut pas prendre de décisions sans vous

Votre enfant ne peut-il prendre aucune décision – aucune décision – sans vous consulter ? Cette dépendance permanente peut être le signe qu’il est trop gâté ou trop protégé. En le laissant décider par lui-même, les parents ont la possibilité d’apprendre à leur enfant à faire des choix responsables.

Le conseil est de laisser votre enfant être habitué à prendre des décisions dès son plus jeune âge. Commencez par des sujets sans répercussions sérieuses, comme les vêtements que vous voulez porter ou l’histoire que vous voulez lire, par exemple. En grandissant, il lui sera plus facile d’avoir de l’autonomie et la capacité de prendre des décisions. Les experts conseillent aux parents de permettre à leurs enfants de faire des erreurs dans leurs décisions. Si l’enfant en subit les conséquences négatives, il sera certainement plus rigoureux dans ses prochains choix.

3 – Votre enfant a des difficultés à partager

Une façon d’essayer d’adoucir les comportements égoïstes est de donner plus d’autonomie aux enfants, afin qu’ils puissent résoudre les situations conflictuelles sans nécessairement avoir besoin de l’intervention des parents qui résolvent tout pour eux. À l’école, avec les amis, il est important de créer des activités dont le matériel est d’utilité collective, afin qu’ils apprennent à partager.

Il convient de mentionner que la médiation continue des parents et des enseignants est extrêmement importante pour que les enfants changent progressivement de comportement.

4 – Votre enfant ne peut pas attendre

En général, l’enfant gâté ou surprotégé par ses parents ne peut pas attendre que son souhait soit réalisé. Les crises de larmes, la nervosité et les drames qui accompagnent les demandes des parents ou des enseignants peuvent indiquer qu’elle est habituée à satisfaire ses désirs au moment qu’elle détermine elle-même, si elle se rend compte que ce genre d’attitude a déjà fonctionné à d’autres moments.

N’arrêtez donc pas tout ce que vous faites pour servir votre enfant. Expliquez avec affection que tout ne peut pas être fait au moment où il le souhaite. Après tout, c’est comme ça dans la vie.

Que deviennent les enfants gâtés une fois adultes ?

Ceci est traité dans le film « Itinéraire d’un enfant gâté », le film de Claude Lelouch sorti en 1988 avec Jean-Paul Belmondo et Anconina. Jean-Paul Belmondo y tient le rôle d’un homme qui a grandi dans un cirque et qui une fois adulte et fatigué de ses responsabilités, décide de tout quitter et de tout fuir.

Quelles que soient vos bonnes intentions, une enfance trop dorlotée a des répercussions négatives sur la vie adulte. Lorsque les parents décident de réaliser les souhaits de leurs enfants, ils choisissent de les libérer de toute situation de perte. Ainsi, l’enfant est protégé contre les moments de petites frustrations, nécessaires à son développement émotionnel et cognitif. Dans la vie adulte, lorsque le moment est venu pour votre enfant de faire face à des situations conflictuelles, il peut ne pas être prêt émotionnellement à les résoudre – car il a toujours été épargné par ce genre de situations lorsqu’il était enfant.

1 – Ils ne supportent pas la critique:

Les adultes qui ont du mal à accepter les critiques sont ceux qui, dans leur enfance, ont été surprotégés par leurs parents. Aux yeux de ces personnes, rien n’est jamais de leur  faute: rejet, échec ou erreur. Ce genre d’attitude va les empêcher de grandir et d’apprendre de leurs erreurs puisqu’elles ne les admettent pas.

2 – Ils ne sont pas indépendants:

Enfants ils n’ont jamais rien eu à faire, adultes ils auront du mal à s’organiser et à accomplir ce qui doit être accompli, particulièrement les tâches difficiles qui demandent de la résilience et de la patience. 

3 – Ils abandonnent vite:

Ce manque de résilience va naturellement entraîner un manque de combativité chez les adultes qui ont grandi gâtés par leurs parents. Ces derniers ne leur ont jamais rien refusé, ils n’ont jamais eu à se battre pour obtenir quelque chose et naturellement, une fois adulte cette capacité va leur manquer.

4 – Ils ne prennent aucune initiative:

Les adultes qui ont grandi gâtés par leurs parents ne prennent aucune initiative tout simplement parce qu’ils ne savent pas comment le faire. En grandissant, ils n’ont eu qu’à ouvrir la bouche pour obtenir quelque chose et ils continueront à attendre que les autres fassent les choses pour eux.

Comment ne pas gâter votre enfant

La raison pour laquelle les parents investissent tellement dans l’éducation de leurs enfants c’est parce qu’ils veulent qu’ils deviennent des adultes responsables, indépendants et bons, qui contribuent au bien de la société et à faire du monde un meilleur endroit.

S’assurer que vos enfants ne deviennent pas odieux, irresponsables et incapables fait partie de votre rôle de parent. 

1 – Les corvées:

Même si demander et apprendre à un jeune enfant à faire une simple  corvée peut être irritant, et que le faire soi-même est plus rapide, faire participer son enfant contribue à le responsabiliser, à lui faire comprendre que oui il peut aider et se rendre utile, et finalement, c’est un premier pas vers l’indépendance.

2 – Dire merci:

Que ce soit pour un simple repas, un service rendu, une fête d’anniversaire ou des cadeaux, apprenez à votre enfant à dire merci. Encouragez-le à remercier les gens, même les inconnus, jusqu’à ce que cela devienne un réflexe.

C’est une façon de lui apprendre à exprimer de la gratitude et d’apprécier l’effort des autres et leur travail.

3 – Discipline:

Apprendre à votre enfant qu’il y a des règles, des limites et des manières est important pour qu’il puisse vivre en société. Un enfant à qui on a appris qu’il faut respecter les autres, les choses, les règles et les coutumes, qu’il faut se tenir d’une certaine manière en public, aura plus de facilité à s’auto-discipliner et à se montrer patient une fois adulte.

4 – Partage:

Dès son plus jeune âge, apprenez à votre enfant l’importance de partager avec les autres, surtout ceux qui n’ont pas. Le besoin de protéger son enfant contre les horreurs du monde est naturellement fort chez les parents, mais lui apprendre que certaines personnes manquent de beaucoup de choses, ne mangent pas à leur faim et n’ont pas toujours les moyens d’acheter des jouets est une façon de le responsabiliser et d’apprécier ce qu’il a.

5 – Arrêtez les fausses louanges:

Apprendre à son enfant qu’il est normal de ne pas tout savoir, de ne pas tout comprendre et de faire des erreurs est souvent quelque chose que les parents oublient dans leur besoin de rendre leur enfant heureux et fier.

Si vous voulez que votre enfant grandisse en sachant reconnaître et se relever de ses erreurs, faites-lui savoir quand il en fait et encouragez-le. Il en est de même lorsqu’il n’est pas doué pour quelque chose. Ne lui cachez pas la vérité, au contraire, rappelez-lui qu’il est tout à fait normal de ne pas avoir le même talent que les autres et qu’il est doué pour autre chose. Ceci va contribuer à faire de votre enfant une personne qui connaît et qui est fier de ses valeurs.

Plan du site