5 démarches à ne pas oublier après la naissance d’un enfant

naissance d'un enfant

Publié le : 12 décembre 20225 mins de lecture

La naissance d’un enfant est souvent l’évènement le plus attendu dans un couple. Après 9 mois d’attente, le nouveau membre de la famille est là. Et malgré la fatigue, les trop-pleins d’émotions et le reste, il vous reste des démarches à ne pas oublier.

Prévenir vos proches

Vous devez, pour commencer, envoyer un faire-part de naissance à vos proches. Sur les sites de vente en ligne, vous avez des modèles personnalisables. Choisissez la formulation ou bien inspirez-vous des phrases toutes faites en ligne. Vous pouvez mettre ou non des photos de naissances.

Les cartes de naissance sont devenues les manières les plus tendance pour annoncer la venue au monde d’un bébé. De plus, elles sont pratiques. Il vous suffit de les expédier dans les 30 jours qui précèdent la date de sa venue au monde. Vous pouvez donc passer commande sur carteland.com par exemple dès votre retour de la maternité.

À lire en complément : Quels sont les documents que l'on peut demander à l'état civil de Strasbourg ?

Déclarer votre enfant à l’État civil

Le père ou la mère du nouveau-né doit se présenter à l’Office d’État civil avec le certificat d’accouchement pour déclarer l’enfant. Ainsi, il ou elle sera officiellement compté comme membre de la société. Il ou elle aura droit à une copie d’acte de naissance qui est un document qui lui sera utile toute sa vie.

Vous avez 5 jours après la naissance pour déclarer la venue au monde de votre bébé. Le jour de l’accouchement n’est pas compté dans ce délai. Au-delà de quoi, vous devez vous adresser au greffe du tribunal judiciaire. Vous aurez besoin en effet de l’aval d’un juge pour être autorisé à inscrire votre enfant dans les fiches d’État civil. La procédure est plus longue et plus compliquée.

Déclarer votre enfant à la CAF

Vous avez alerté l’État ? Vous avez présenté votre enfant à vos proches ? Maintenant, vous devez annoncer l’heureux évènement à la CAF. Vous aurez ainsi droit à des allocations. Tel est le cas par exemple de la prime de naissance.

La démarche est complètement digitalisée de nos jours. Allez tout simplement sur votre profil caf et réalisez des modifications. Cliquez sur « déclarer une naissance ». Quelques informations sur bébé vous seront demandées : son nom, son prénom, sa date et son lieu de naissance. Vous aurez droit à cette prime, que vous soyez déjà ou non allocataire à la CAF.

Ne perdez pas de temps pour réaliser la procédure. Vous avez 5 jours après la naissance pour faire la déclaration. La prime vous sera versée dans le mois qui suit la naissance, et ce, tous les mois jusqu’au 3e anniversaire de l’enfant.

Attention, néanmoins, vous ne pouvez pas faire la déclaration à la CAF si vous n’avez pas de copie d’acte de naissance. C’est-à-dire que cette étape suit la procédure auprès de l’État civil.

Confirmer votre congé de naissance

Pour pouvoir profiter de votre bambin, vous avez droit à des congés de naissance. On parle de congé de maternité qui peut atteindre les 3 mois à compter du jour de la naissance ou d’un congé de paternité qui peut durer 25 jours calendaires.

Voici quelques conseils en la matière :

  • Essayez de préparer votre employeur à votre prochain départ en congé de naissance. Certes, le bébé ne prévient pas le jour et l’heure où il va naître. Néanmoins, les médecins vous donnent une approximation avec les DPA ou date probable d’accouchement. Ce qui vous permet de devancer vos collègues sur les prises de congé ou de RTT. Vous aurez la priorité.
  • Une fois de retour à la maison, prenez la peine de confirmer ce congé. Il suffit d’un coup de téléphone ou d’un mail à votre responsable RH. Cela évitera les quiproquos et les malentendus. Profitez-en pour poser les questions qui vous taraudent sur vos droits en tant que salarié et sur les démarches à suivre.

Vous organiser

Au-delà des procédures administratives et hormis le fait d’annoncer que la famille s’agrandit, vous aurez besoin de vous organiser après la naissance. C’est surtout le cas si vous êtes des novices dans le rôle de parent. Prendre soin d’un bébé n’est pas simple. Passez l’euphorie du moment et seul face à votre bébé chez vous, sans l’aide de votre entourage et des infirmières, vous allez être vite dépassé.

Profitez que papa est en congé pour demander de l’aide. Peut-être que vous pourriez faire les biberons et les couches à tour de rôle.

Suivez le rythme de votre enfant. Quand il dort, dormez aussi. Vous avez besoin de repos et c’est le meilleur moyen pour le gagner. Mais c’est surtout après l’accouchement que vous aurez besoin de vous servir de vos exercices de respiration. Les crises de larmes vont être fréquentes. Vous devez savoir garder votre calme.


Plan du site