Équilibre entre vie professionnelle et vie privée : comment le gérer ?

Publié le : 15 octobre 20208 mins de lecture

Le passage des années d’apprentissage à un emploi à temps plein se fait souvent plus facilement que vous ne le souhaiterez. Vous venez de terminer votre apprentissage ou vos études et vous êtes déjà arrivés au milieu de votre journée de travail. Mais êtes-vous vraiment présent mentalement dès le début ou seulement physiquement ? Pour de nombreux jeunes professionnels, il n’est pas rare de se tenir un peu à l’écart au début de leur carrière et de penser que la journée n’a pas assez d’heures. Ce n’est pas étonnant, car le rythme de vie de chacun change considérablement : cela s’explique par des horaires de travail stricts, par une diminution des mouvements, par exemple parce que vous restez longtemps assis au bureau, ainsi que par des exigences totalement nouvelles. Sans oublier : le déséquilibre soudain entre le temps de travail et le temps personnel. Les affaires privées et les rendez-vous se heurtent au désir de s’établir dans l’entreprise et au nombre de jours de travail par an.

Comment maintenir l’équilibre vie professionnelle et privée pour ne pas tomber dans l’épuisement des générations ?

Grâce à ces conseils, vous serez en mesure de gérer l’équilibre dans la vie professionnelle et personnelle pendant tous les jours :

  • Les offres d’une entreprise : il est intéressant de noter que de nombreuses grandes entreprises mentionnent déjà le thème de l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle lors de l’entretien d’embauche, car l’équilibre nécessaire entre travaux et le temps de loisirs sont fermement intégrés dans le cycle de l’entreprise, sous la forme de sports d’entreprise, de modèles de travail flexibles tels que le bureau à domicile ou une cuisine saine pour les employés. C’est à la fois progressif et bénéfique pour l’entreprise et ses employés. Vous pouvez également poser des questions sur les initiatives d’équilibre entre vie professionnelle et privée lors des entretiens d’embauche, mais ne posez pas de questions dès le début de l’entretien.

Équilibre vie professionnelle et privé : si votre entreprise n’a pas les bonnes offres de compensation pour vous ?

  • Les petites évasions dans la vie quotidienne : pour que tout ne soit pas trop difficile dès le départ, vous devez bien planifier votre temps. Un nombre étonnant d’employés, par exemple, appuient sur le bouton « sieste » lorsque leur réveil sonne le matin, car ils pensent que cela les aide à mieux dormir. C’est une erreur, car le corps peut être arraché à sa phase de sommeil profond de cette manière. Beaucoup plus judicieux, levez-vous à la première sonnerie du réveil et accordez-vous plus de temps le matin pour commencer la journée. De petits rituels, comme passer quelques minutes avec une fenêtre ouverte à l’air libre, vous y aideront. Vous remarquerez que la tranquillité que vous avez acquise aura un effet positif sur votre journée. Trouvez également des congés personnels après le travail. Certaines personnes y parviennent en se réunissant avec des amis et la famille chaque semaine, d’autres ont besoin de plus de temps pour elles. Il est important que vous découvriez ce qui vous permet de vous détendre et de mettre la journée de travail stressante en arrière-plan. Le sport peut également être un bon exutoire. Si jamais vous n’arrivez pas à respecter vos plans : Ne vous inquiétez pas, ce serait du stress auto-infligé. Et vous pouvez aussi refuser des amis et votre famille si vous n’êtes pas en pleine forme pour la journée.
  • L’équilibre intérieur : dans vos loisirs, il est essentiel que l’activité et la passivité soient en équilibre. Souvent, les activités les plus efficaces sont celles qui semblent sans intérêt, comme ne rien faire et rêvasser. Car si vous pensez que vous devez lire deux livres le matin et deux le soir, inhaler toutes les nouvelles du jour et planifier le week-end en début de semaine, vous emportez avec vous une quantité inutile de pensées au travail et au lit. De nombreuses personnes souffrant d’épuisement professionnel rapportent que des activités soi-disant relaxantes les ont soudainement stressées. Vous devez absolument prendre au sérieux le stress lié à ces loisirs, une personne interrogée sur cinq souffre d’être constamment en mouvement pendant son temps libre. Cela peut se produire lorsque vos activités de loisirs deviennent une contrainte, c’est-à-dire lorsque vous sentez que vous devez faire certaines choses pour vous ressourcer ou éviter l’ennui. En fait, cela diminue votre niveau d’énergie et vous draine.
  • La gestion du temps et la répartition du travail : Les personnes en début de carrière se sentent souvent obligées d’accepter directement chaque mission ce qui n’est pas faux. Cette attitude témoigne de l’engagement, de la bonne volonté et de l’esprit d’équipe. En outre, chaque profession implique une charge de travail différente. Par exemple, en tant que journaliste, réalisateur, mannequin ou avocat en herbe, vous devez attendre de vous des performances supérieures à celles que l’on attend habituellement de vous. Cependant, même vous avez le droit de dire « non » de temps en temps. Avec une raison plausible, vous pouvez rejeter la dixième tâche supplémentaire en toute bonne conscience et, par exemple, suggérer un autre collègue qui ne travaille pas à pleine capacité. Non seulement cela ralentit votre routine de travail quotidienne, mais cela vous vaut aussi un respect supplémentaire au sein de l’équipe. Parce que si vous dites « non » de temps en temps, vous avez manifestement des idées claires et semblez plus confiant. Il en va de même pour votre cercle d’amis ou famille : vous êtes à nouveau invité à un barbecue, mais vous n’aimez pas du tout cette journée ? Dans ce cas, vos amis seront mieux lotis avec un refus honnête qu’avec votre éventuelle mauvaise humeur. Les vrais amis savent qu’il s’agit de vous et de votre bien-être et non de leur présence. Pour votre carrière, vous avez encore besoin de conseils pratiques concrets et de soutien pour votre travail quotidien.

Quelques conseils pour concilier vie professionnelle et vie personnelle

L’équilibre entre vie privée et vie professionnelle peut être amélioré. Une action simple que l’on peut mettre en place est de prioriser ses missions. Autre conseil, vous n’hésitez pas à déléguer votre travail lorsque vous rendez compte que vous ne pouvez pas tout faire seul. Il faut aussi savoir se donner des limites. Adapter sa manière de travailler en fonction de ses besoins. Ainsi, lorsqu’il souhaite se concentrer et rédiger des choses, il décide de trop concentrer sur son travail toute la journée. S’octroyer des petites pauses représente également un moment important. Pour diminuer le stress, prenez un peu plus de temps avec vos collègues, et prenez du bon temps avec la famille à la maison surtout vos enfants. Adoptez la « positive attitude » et essayez de voir le verre à moitié plein, plutôt que le verre à moitié vide. Facile à dire ? Facile à appliquer aussi. Ne cherchez pas à voir toujours le monde en rose, mais devenez une optimiste réaliste. Le principe est simple. Il faut avoir conscience de ce qui est bien, des bonnes choses, mais aussi des événements négatifs, des problèmes du quotidien. L’idée n’est donc pas de fuir le négatif, mais bien de prendre conscience qu’il est difficile parfois de tout bien faire. En ayant cette connaissance et en faisant cet effort, vous pourrez mieux choisir où focaliser votre attention. Oui, sur le positif.

Plan du site