La résilience : une compétence fondamentale qui peut se développer dès la petite-enfance

Publié le : 15 octobre 20207 mins de lecture

Vous vous épargneriez beaucoup de problèmes si vous aidez les enfants à développer certaines compétences. L’une d’entre elles, sans doute fondamentale, est la résilience. Il est possible de favoriser le développement de la résilience dès la petite enfance. Il n’est pas nécessaire que l’enfant grandisse pour développer cette capacité.

Rappelez-vous que la résilience est la capacité qui permet à l’être humain de se maintenir à flot dans l’adversité, de la surmonter et d’en sortir plus fort qu’auparavant. Les problèmes des enfants sont évidemment d’une autre dimension que ceux des adultes. Cela n’exclut pas, cependant, la possibilité de développer la résilience de toute façon.

Il sera présenté ci-dessous une série de stratégies qui vous aideront à développer la résilience de vos enfants. Ce sont des actions simples, presque évidentes si vous voulez, mais qui finissent souvent dans l’oubli. Ne laissez pas cela se produire, si vous aidez votre enfant à être plus résistant, il vous en sera reconnaissant pour le reste de sa vie.

Apprendre à se faire des amis

Pour favoriser la résilience, vos enfants doivent apprendre à se faire des amis. L’isolement est un facteur qui suscite l’insécurité et la peur. Un enfant isolé est un enfant qui a besoin d’attention. Tous les enfants ne sont pas capables de se gérer socialement, il est donc bon de leur donner un coup de main dans cette tâche.

Comment apprendre aux enfants à se faire des amis ? Attention, ne pas avoir d’amis peut être une question sensible pour les enfants. Ce n’est donc pas une bonne idée de les faire se sentir coupables de la situation. Si vous le faites, l’enfant adoptera probablement deux attitudes : se refermer sur lui-même pour se protéger ou faire des tentatives désespérées et parfois dangereuses pour être accepté.

D’autre part, un enfant qui n’a pas d’amis est généralement un enfant en insécurité. Ainsi, en tant qu’adultes, vous avez la tâche de renforcer sa sécurité en mettant l’accent sur toutes les bonnes choses qu’il fait dans les contextes sociaux. Vous pouvez également corriger cela, mais en vous concentrant toujours sur un comportement concret et uniquement en présence de personnes en qui l’enfant a confiance.

Apprendre à aider les autres

La solidarité et la coopération sont essentielles au développement émotionnel. Si l’enfant apprend à aider les autres, il se sentira plus utile. Cela renforcera également la capacité de l’enfant à ressentir de l’empathie. À l’avenir, ce seront les piliers de sa force psychologique.

Vous pensez que la meilleure façon de développer cette capacité chez les enfants est de donner le bon exemple. Tout d’abord en les aidant et ensuite en promouvant cette attitude au sein de la famille. Le jeu est une dimension idéale pour permettre aux enfants de comprendre les avantages du travail en équipe.

Établir et maintenir une routine

L’établissement d’une routine est essentiel pour les enfants, surtout les plus jeunes. Pour eux, c’est une question de sécurité et de stabilité. Ils réduisent leurs craintes et leurs angoisses parce qu’ils savent ce qui va se passer ensuite. La routine permet également aux enfants de comprendre s’ils vivent « correctement » ou non.

Au début, il faut définir les heures d’aller au lit et de se lever le matin. Les heures de déjeuner et de dîner doivent également être fixées. Il en va de même pour le temps passé à l’école et le temps de repos. Ces horaires ne peuvent être modifiés que pour des raisons de force majeure.

Apprenez à prendre soin de vous

Si vous voulez favoriser la résilience de vos enfants, il faudra qu’ils apprennent à devenir plus responsables au nom d’un seul objectif ou d’une seule motivation : leur bien-être. Cela ne signifie pas qu’ils doivent prendre soin d’eux-mêmes, mais qu’ils se soucient de leur bien-être physique et émotionnel lorsqu’ils sont seuls ou qu’ils n’ont pas le soutien de leurs parents ou des adultes de la famille.

Il est important que vous leur expliquiez pourquoi la nourriture qu’ils consomment est saine et pourquoi elle est importante. Ils doivent également comprendre la valeur du sport, de l’hygiène et d’une bonne présentation personnelle. Dans tous les cas, ils apprendront à prendre soin d’eux-mêmes par la pratique.

Apprendre à se reposer

Le repos est aussi important que le travail. Pour exercer une activité au mieux de ses capacités, il est bon que le corps soit reposé et l’esprit détendu. Par exemple, il ne sert à rien d’étudier autant si nous ne laissons pas notre esprit assimiler et traiter les connaissances sur lesquelles nous travaillons.

Comme il a déjà été prévu, vous devez donner l’exemple à vos enfants et respecter les moments consacrés au repos. D’autre part, se reposer ne signifie pas nécessairement ne rien faire ; simplement, dans de nombreux cas, vous pouvez mener des activités qui ne nécessitent pas un niveau d’attention élevé.

Apprendre à se fixer des objectifs

C’est transcendantal. Il est bon que les enfants comprennent qu’ils doivent se fixer des objectifs raisonnables en fonction de leurs capacités et de leurs ressources. Fixer des objectifs qui demandent un certain effort, mais qui sont en même temps réalisables, est un formidable stimulant pour leur estime de soi. Cela vaut non seulement pour l’enfance, mais aussi pour la vie en général.

D’autre part, plus que des objectifs, les enfants doivent franchir certaines étapes. Cela signifie, par exemple, qu’il ne faut pas s’attendre à ce qu’ils obtiennent des notes élevées à l’école, mais qu’ils doivent apprendre des stratégies et des techniques d’étude qu’ils mettront en pratique tout au long de leur vie. Célébrez leur succès à cet égard. Montrez-leur combien il est important de fixer et d’atteindre leurs objectifs.

Apprendre à considérer les difficultés comme des défis

Il y a beaucoup de petits événements quotidiens que les enfants considèrent comme des difficultés. N’oubliez pas qu’ils sont des êtres fragiles et immatures. Pour eux, ne pas pouvoir saisir un objet sur une étagère peut être une source de grande frustration.

Vous pouvez alors intervenir et transformer le « gros problème » en quelque chose de moins exigeant, plus facilement résoluble. Faites comprendre aux enfants que l’anxiété est inutile. Lorsqu’ils seront plus âgés, réfléchissez avec eux à la manière de résoudre d’éventuelles situations difficiles.

Si vous mettez ces simples conseils en pratique, vos enfants développeront leur résilience. C’est un cadeau qui, s’il est donné dans l’enfance, permettra d’éviter de nombreux problèmes non seulement à ce stade, mais aussi à l’avenir. Favoriser la résilience est donc l’un des grands défis de l’éducation.

Plan du site