L’amour maternel : des statistiques qui donnent le vertige

Publié le : 30 septembre 202017 mins de lecture

Dimanche, c’est la fête des mères – c’est le moment de dire merci ! Ils nous ont emmenées à l’école, ont fait notre lessive et nous ont donné des friandises – la liste des choses que nos mères font pour nous au cours de leur vie est longue. Nous avons rassemblé 7 faits qui prouvent pourquoi maman est tout simplement la meilleure – préparez le téléphone :

« Encore cinq minutes… »

… combien de fois nous avons utilisé cette phrase ! Les mères qui réveillent leurs enfants pour l’école tous les jours de la première à la sixième année auront entendu cette excuse (avec environ 200 jours d’école par an) environ 1200 fois – et elles n’ont toujours pas abandonné. Au lieu de cela, ils nous emmènent même à l’école ! Au total, 600 fois, si l’on suppose que les mères accompagnent leurs enfants de la première à la troisième année sur le chemin de l’école.

Supposons que ta mère fasse deux pains par jour et que tu ailles à l’école pendant douze ans – cela fait 4680 pains au total. Nous avons prévu 13 semaines de vacances scolaires par an. Mais bien sûr, vous n’avez pas fait votre propre nourriture pendant cette période.

Les petites tâches ménagères 

Après le repas, c’est avant le repas : le nettoyage est à l’ordre du jour ! Et à qui s’adresse principalement ce travail – à nos mères ! Si tu fais fonctionner le lave-vaisselle cinq fois par semaine, nous devons le vider environ 4680 fois avant tes 18 ans – tu sais mieux que quiconque combien de fois ta mère l’a fait pour toi !

Des rats de bibliothèque 

Voulez-vous me lire autre chose ? Supposons que votre mère accède à cette demande pendant une demi-heure chaque jour : Avec un temps de lecture moyen de 10 pages en 30 minutes, cela représenterait 45,5 jours de lecture continue sur un total de 21 900 pages ! À titre de comparaison : une Bible compte environ 1 100 pages.

Une petite voiture pleine de couches

Les nourrissons jusqu’à 4 semaines ont besoin d’environ 9 couches par jour. Plus tard, jusqu’à l’âge de 3 ans, lorsque les enfants commencent généralement à aller seuls aux toilettes, ils ont besoin de 5 couches par jour. Cela fait 5590 couches d’un poids moyen de 130 g (après utilisation). Étant donné que l’ensemble des couches pèse autant qu’une petite voiture (par exemple une vieille Fiat 500 de 700 kg), nous apprécions particulièrement les installations de changement de couches de nos parents.

Champion du monde de lavage de linge

Les enfants font de la terre – et pas trop peu : les zones des genoux sont incrustées d’une couche de gazon vert, du chocolat colle à la manche et sur le pull on devine ce qui était pour le déjeuner. Si l’on accrochait à une ficelle les pièces de linge qu’une mère laverait jusqu’au 18e anniversaire de son enfant, cette ficelle ferait 10 kilomètres de long et encadrerait plus de 30 terrains de football.

Enfants ou plutôt copropriété ?

Ce que l’on oublie volontiers : Les enfants coûtent cher. Couches et aliments pour bébé, livres scolaires, vêtements et club de sport – tout cela coûte de l’argent. L’Office fédéral de la statistique a calculé : En moyenne, un enfant coûte 120 000 euros. Pour cela, l’un d’entre eux (c’est-à-dire les parents) aurait pu s’offrir une copropriété. Merci de nous avoir choisis !

Les mères consacrent leur temps libre à leurs enfants. 

Une mère qui travaille a environ trois heures de temps libre par jour. Une mère qui reste à la maison n’a que 53 minutes pour elle. Les femmes au foyer sans enfants ont même 4,2 heures de temps libre. Nous avons extrapolé la différence de deux heures à 18 ans – c’est vraiment choquant !

Profitez de votre temps libre et oubliez le ménage. Réservez votre nettoyage professionnel de tapis à un prix fixe. Des laveurs de vitres expérimentés et compétents nettoient vos vitres sans laisser de traces. Réservez votre nettoyage professionnel de meubles rembourrés à un prix fixe ici.

Quelle idée cadeau pour la Fête des Mères ?

En France
Hostiles au malthusianisme ambiant de la fin du xixe siècle en France et au retard de la natalité française par rapport à celle de l’ennemi du moment — l’Allemagne impériale qui a annexé l’Alsace-Lorraine depuis 1871 —, des associations « populationnistes » et des mouvements natalistes conjuguent leurs efforts pour enrayer la baisse continue de la natalité en France depuis 1866. À cette fin, le mouvement de l’Alliance nationale pour l’accroissement de la population de la France, créé en 1896 par le médecin, démographe et statisticien Jacques Bertillon (1851-1922), développe une efficace propagande nataliste auprès des dirigeants et des mouvements politiques conservateurs4. Grâce à leur influence et à leur présence dans les sphères dirigeantes, ils font prospérer leurs idéaux natalistes et envisagent la création d’une journée officielle pour honorer publiquement les pères et mères de familles nombreuses. Les associations de pères de familles nombreuses se multiplient. Le 23 mai 1896, Émile Zola publie un plaidoyer pro-domo dans Le Figaro sous le titre « Dépopulation »5 puis expose ses thèses natalistes au fil du roman Fécondité que le journal L’Aurore feuilletonne de mai à octobre 1899, apologie du bonheur du couple Froment chargé de douze enfants6. Progressivement l’idée fait son chemin7.
Le village d’Artas en Isère revendique être le « berceau de la fête des Mères ». En effet, le 10 juin 1906, à l’initiative de Prosper Roche, fondateur de l’Union fraternelle des pères de famille méritants d’Artas, une cérémonie en l’honneur de mères de familles nombreuses eut lieu. Deux mères de neuf enfants reçurent, ce jour-là, un prix de « Haut mérite maternel ». Le diplôme original créé par Prosper Roche est conservé dans la bibliothèque de l’Institut de France avec les archives de l’association8,9,10. « Petit guide de la journée des mères », brochure publiée par le gouvernement français de Vichy pour aider les autorités locales et les associations a organiser la journée des mères,
C’est toutefois à la fin de la Première Guerre mondiale que le principe du Mother’s Day prend corps en Europe. Il a été répandu par les jeunes membres d’organisations américaines de secours aux populations occupées (le CRB ou Commission des secours en Belgique et en France du Nord occupée d’Herbert Hoover) ou aux blessés du front (l’American Red Cross) et surtout par les soldats américains du corps expéditionnaire du général John Pershing arrivés en masse à partir d’avril 1917. En mai 1918, Pershing ordonne de distribuer à tous les soldats sous son commandement (certains sont anglais, néerlandais, français ou belges) des cartes postales d’hommage à envoyer pour le Mother’s Day et il fait aussi réaliser un film d’actualités par Gaumont11.

Historique

Patrimoine et fête des mères
Le saviez-vous ? Cela fait 113 ans qu’une journée est dédiée aux mamans grâce à l’initiative de Prosper Roche, instituteur à Artas, Rhone-Alpes, France. Puis, en 1920, une « Journée Nationale des mères de familles nombreuses » a été créée en France. Et oui, la fête des mères fait partie de notre patrimoine.

Les premières traces de célébration en l’honneur des mères sont présentes dans la Grèce antique lors des cérémonies printanières en l’honneur de Rhéa (ou Cybèle), la mère des dieux et notamment celle de Zeus. Ce culte est célébré aux Ides de mars dans toute l’Asie Mineure. Des fêtes religieuses romaines célèbrent les matrones le 1er mars lors des Matronalia (« matronales »), et Cybèle lors des Hilaria. Toutes ces célébrations ont lieu au printemps, mois de la fertilité3.
Il est possible que les premiers chrétiens aient vénéré la Vierge Marie en assimilant les cultes de ces déesses païennes mais il leur était plus difficile d’associer ces fêtes à des célébrations dédiées aux mères, en raison des questions théologiques concernant sa virginité3.
Au xve siècle, les Anglais fêtent le Mothering Sunday, d’abord au début du carême puis le quatrième dimanche du carême. En 1908, les États-Unis développent la fête des Mères moderne telle qu’on la fête de nos jours, en instaurant le Mother’s Day, en souvenir de la mère de l’institutrice Anna Jarvis. Le Royaume-Uni adopte à son tour cette fête en 1914, puis l’Allemagne l’officialise en 1923. D’autres pays suivent comme la Belgique, le Danemark, la Finlande, l’Italie, la Turquie ou l’Australie.

Un cadeau Maman qui lui ressemble

Parce que toutes les Mamans sont uniques, trouver le cadeau qui lui fera le plus plaisir :

Pour une maman gourmande :

Si vous reconnaissez là votre maman, c’est que vous faîtes partie des chanceux qui goûtent régulièrement encore aux bons petits plats qu’elle vous concocte. Cette année pour la Fête des Mères, surprenez-la en lui offrant un cadeau original lié à l’univers de la cuisine et de la gourmandise ! Offrez-lui une bonbonnière gravée à son prénom que vous pourrez remplir de ses friandises préférées. Si cuisiner est un véritable plaisir chez elle, faites le choix de lui offrir de tablier Maman fleurie personnalisable avec son prénom.

Pour une maman poule :

Attention, être une maman poule est loin d’être un défaut, bien au contraire. Si elles sont toujours aux petits soins envers vous passé l’âge adulte, c’est que cela la rassure ! Vous pouvez lui montrer que vous adorez ce trait de caractère attendrissant (et légèrement envahissant avouons-le) .

Pour une maman qui aime prendre soin d’elle :

Offrir un bijou est certes un cadeau pour maman classique pour la Fête des Mères mais reste néanmoins très apprécié de ces dernières. Cette année, vous pouvez choisir de lui offrir un bijou personnalisé : en plaqué or, en argent ou en cristal, tout est possible ! Gravez-le de son prénom… ou pourquoi pas celui du votre et de celui de vos frères et/ou soeurs sur notre bracelet médailles en argent. Rendez votre cadeau bijou encore plus original en l’accompagnant d’une boîte à bijoux personnalisable de son prénom ou de sa photo.

Pour une maman qui aime décorer :

Si votre maman adore décorer sa maison alors ce ne sont pas les cadeaux déco qui manquent: cadeau photo, bougie parfumée, ardoises à suspendre, coussins, vases, cadres photo… il y en a pour tous les goûts, toutes les couleurs et tout est personnalisable. vous aimez offrir un bouquet de fleurs à votre mère, surprenez-la en l’accompagnant d’un vase personnalisé, comme le vase cylindrique Maman Fleurie que vous pouvez remplir de roses éternelles si vous le désirez.

Une rose éternelle pour votre Maman

La Fête des Mères est un jour important et symbolique pour votre maman et il n’est pas toujours évident de lui faire un cadeau unique à chaque fois. Pourtant, le cadeau que vous vous préparez à lui offrir reflétera tout l’amour entre elle et vous : une relation précieuse et unique au monde. Par conséquent, vous devez trouver un magnifique cadeau à offrir pour célébrer cette journée très importante.

Tout pour une première Fête des mères réussie

Pour beaucoup de nouvelles mamans, la première Fête des mères se doit être une journée inoubliable. Il n’est pas toujours facile de leur trouver un petit cadeau qui symbolise parfaitement cette journée unique dans une vie. Chercher  la collection « Ma première Fête des mères » : florale, aux couleurs douces et pastel, cette collection est dédiée à toutes les jeunes mamans en vue de cet événement.

Soyez sûr de faire plaisir même à la dernière minute !

Vous n’avez rien commandé et vous songez acheter un cadeau à la va-vite ?Vous avez longuement réfléchi à votre cadeau idéal Fête des Mères tout le mois de Mai et vous êtes tout de même en retard… 

A la recherche du cadeau idéal pour la fête des mères ?

Surprenez-la ! Offrez-lui week-end, un séjour dans un hébergement de charme, hôtel ou maison d’hôtes, équipé de spa ou avec piscine, en altitude ou les pieds dans l’eau… A elle de choisir et nul doute qu’elle sera ravie ! un adresses sélectionnées qui  porte une attention particulière au bien-être de ses hôtes et ce dans un cadre accueillant et chaleureux, pour une fête des mères inoubliable.

Une envie d’art en cette fête des mères ou plutôt sports en extérieur ?

Pour célébrer la fête des mères, le site Sortir à Paris rappelle que de nombreux loisirs sont possibles, malgré le déconfinement encore progressif sur le sol français. Dans la capitale, de nombreux monuments et musées accueillent à nouveau leur public. C’est le cas de l’Atelier des Lumières, premier centre d’art numérique de Paris, qui a rouvert ses portes le 26 mai dernier. Par ailleurs, le Jardin d’Acclimatation reçoit des visiteurs depuis le samedi 30 mai, offrant ainsi la possibilité de visiter à nouveau l’un des plus beaux parcs de la capitale. La direction du célèbre parc a même décidé d’offrir l’entrée jusqu’au 22 juin inclus. De quoi profiter de la nature, des animaux et des espaces de pique-nique. A noter que les manèges du parc d’attraction ne seront accessibles qu’à partir du 22 juin prochain. 

Le Musée de Montmartre a de son côté rouvert ses portes le 30 mai dernier avec une exposition du peintre et sculpteur allemand Otto Freundlich. Pour l’aventure et un peu d’adrénaline, n’oubliez pas les sites d’accrobranche de la région Ile-de-France ! La région « regorge de forêts denses abritant de nombreuses installations permettant de découvrir les parcours aventures dans les arbres ». La plupart de ces espaces accueillent à nouveau des aventuriers depuis le jeudi 21 mai 2020.

Il y a aussi de quoi profiter des espaces détente qui rouvrent leurs portes notamment en Ile-de-France. Spa, massages, soins… De quoi trouver de bonnes idées pour célébrer la fête des mères. A Paris, alors que le déconfinement se poursuit, les spas de la Sultane de Saba, situés à Vincennes et dans le 16e arrondissement, accueillent à nouveau des clients. Le centre précise sur sa page web que l’ensemble des soins sont réalisés avec des gants et dans le respect des mesures sanitaires recommandées par le ministère de la Santé.

La fête des pères 

Pour la fête des pères, les enfants disent à leurs parents qu’ils les aiment tous les jours, et un cadeau permet en général de passer un bon moment en famille.

Pour les couples séparés avec enfants, cet évènement est soit plus intime, soit, au contraire, l’occasion de retrouver momentanément un esprit familial parfois demandé par les enfants.

A l’origine chrétienne, la fête des péres civile trouve ces racines aux Etats-Unis, en 1910, grace à Sonora Louise Smart Dodd, qui, aprés la mort de sa mère, fut élevée par son père William Smart avec ses cinq frères et soeurs. Sonora demanda et obtint qu’une journée soit instaurée en hommage à son pére en particulier et à tous les péres en général. Il faudra cependant attendre 1966 pour que la fête des pères soit officialisée dans l’ensemble des Etats-Unis, finalement avant le décès de Sonora Louise Smart Dodd, en 1978, à l’âge de 96 ans.

En France, la fête des pères fut instaurée en 1952 pour des raisons commerciales par le fabricant de briquets Flaminaire. Les buralistes affichaient le slogan publicitaire : «Nos papas nous l’ont dit, pour la fête des pères, ils désirent tous un Flaminaire». On doute qu’à ce jour un fabricant de briquets puisse prendre une telle initiative sans s’attirer les foudres des partisans anti-tabac, même si l’usage du briquet n’est pas réservé qu’aux fumeurs..

Plan du site