Les « Erreurs » des parents et ce qu’ils enseignent aux enfants

Publié le : 13 juin 20182 mins de lecture

Nous voulons tous être les meilleurs parents qu’ils soient et offrir une bonne éducation à nos enfants. Mais comme vous le savez, la perfection n’existe pas et il vous arrive parfois de vous emporter, de ne pas être assez présent pour leurs besoins, d’être grincheux ou en colère et l’on se sent parfois coupable. Mais si au final, vos imperfections seraient un apprentissage positif qui servira dans la vie de vos enfants ?

Quels apprentissages pour quels « gaffes » ?

  • Lorsque vous faites une erreur, vous lui enseignait qu’il a le droit de se tromper et que ses parents sont humains
  • Lorsque vous devez vous excuser, vous lui apprenez à assumer ses erreurs
  • Quand vous pleurez, vous lui enseignez que les émotions négatives font partie de la vie et qu’elles finiront par passer
  • Si vous manquez de patience, vous apprenez à votre enfant que la patience à une limite et qu’ils doivent s’arrêter avant de l’avoir atteinte.
  • Lorsque vous ne lui dites pas que vous l’aimez, vous lui apprenez que l’amour n’a pas toujours besoin de mots.
  • Si vous êtes en colère contre votre enfant (si cela n’arrive pas trop souvent), vous lui apprenez que parfois être fâché tout en continuant à les aimer. Il sera alors moins bouleversé lorsqu’un ami ou un enseignant sera fâché contre lui.
  • Quand vous tentez de vous améliorer en tant que parents, vous lui enseigner à cesser de culpabiliser inutilement pour ces erreurs et à tirer des enseignements de ceux-ci qui lui permettront de grandir.

Pour conclure

L’enfant n’a pas besoin que les interventions de ses  parents soient parfaites, mais simplement qu’ils soient bienveillants et cohérents. Se concentrer à vouloir toujours viser l’intervention idéale procure un stress inutile chez les parents qui se répercutera chez l’enfant.

Plan du site