L’importance de l’échographie morphologique

Publié le : 15 octobre 20205 mins de lecture

Le bonheur est l’un des premiers sentiments qu’éprouve une femme lorsqu’elle découvre qu’elle est enceinte. En fait, le bonheur s’étend généralement à toute la famille et il est important de prendre soin de cette femme. Différents plans commencent à être élaborés, comme le choix du nom de l’enfant à venir, le choix du sexe du bebe, qui seront les parrains, comment sera sa chambre, et autres. Quelques jours plus tard, il est normal que la joie commence à se mêler à un peu d’inquiétude comme tout va bien avec mon bébé ? Se développe-t-il normalement dans mon ventre ? Ces doutes sont courants et ont leur côté positif. Ils alertent la mère sur la nécessité de faire des visites régulières chez son gynécologue/obstétricien et de suivre à la maison toutes les recommandations qu’il lui a transmises, pour assurer une grossesse réussie.

Qu’est-ce que l’échographie morphologique ?

Pour répondre à cette attente de la future mère et pour évaluer si le bébé se développe bien dans le ventre, il faut procéder à certains tests importants. L’échographie morphologique en fait partie. L’échographie morphologique est un examen du fœtus qui a pour objectif principal d’évaluer la morphologie du fœtus. Compte tenu du fait qu’environ 3 et les nouveau-nés présentent des anomalies structurelles qui peuvent affecter la femme enceinte, l’échographie morphologique est indiquée pour toutes les femmes enceintes, l’examen permet de diagnostiquer environ 90 anomalies fœtales. On peut suspecter des maladies chromosomiques, comme le syndrome de Down. Une fois que vous avez diagnostiqué les anomalies du fœtus, il est souvent possible de les traiter pendant la vie intra-utérine ou peu après la naissance du bébé.

Quand faut-il le faire ?

Idéalement, deux tests morphologiques ou l’échographie morphologique devraient être effectués pendant la grossesse. Au premier trimestre, entre 12 et 14 semaines de grossesse, quand il est possible de vérifier des anomalies importantes comme l’anencéphalie, les jumeaux conjoints, l’extrophie cardiaque, et des anomalies graves. Dans cet examen, la clarté nucale, l’os nasal et le doppler du canal veineux (qui permettent d’évaluer le risque de maladies chromosomiques telles que le syndrome de Down) sont également évalués Au deuxième trimestre, entre 20 et 24 semaines. C’est l’examen le plus complet, lorsque l’anatomie entière peut être évaluée. Environ 90 malformations peuvent être diagnostiquées à ce stade. L’importance d’établir un diagnostic précoce des anomalies fœtales est la possibilité de permettre un traitement encore en vie intra-utérine ou de préparer le couple à recevoir des bébés présentant des anomalies. L’examen se fait par ultrasonographie, pour que l’examen soit le plus précis possible, il faut associer un bon équipement d’ultrasonographie à un professionnel formé. Et l’examen dure environ 45 minutes.

Quel est le coût de l’échographie morphologique et comment préparer la femme enceinte à l’examen ?

La plupart des accords couvrent actuellement le coût de cette échographie. Aucune préparation particulière n’est nécessaire. Il est seulement intéressant que la femme enceinte soit accompagnée de son conjoint ou de ses proches, car face à toute modification de l’examen, le soutien des proches fait une grande différence. Mais dans la grande majorité des cas, l’examen est très important pour l’intégration de la famille, avec la visualisation du bébé qui arrive. Il est important de suivre à la lettre toutes les recommandations comme l’échographie morphologique et les consultations prénatales régulières de votre médecin. Il faut être attentif aux examens nécessaires sont des mesures fondamentales pour que la grossesse et la naissance du bébé se déroulent dans les meilleures conditions possibles. De plus, tous les examens et les soins supplémentaires restent comme des souvenirs d’une phase très spéciale de la vie de la femme et de toute la famille !

Plan du site