Qu’est ce que la psychoéducation ?

Publié le : 15 octobre 20207 mins de lecture

Les Journées de la psychoéducation seront célébrées les premiers et 2 novembre. Cet événement vise à mieux faire connaître la profession et son apport auprès des personnes vivant des difficultés d’adaptation. La psychoéducation s’est beaucoup transformée depuis quelques décennies. En plus de retrouver les psychoéducateurs dans les écoles, ils pratiquent aussi dans les centres hospitaliers, les CLSC, les centres jeunesse, les cabinets-conseils, les organismes communautaires, pour ne nommer que ceux-là. Il est faux de croire que les jeunes sont les seuls usagers des psychoéducateurs. Dans le milieu de la santé et des services sociaux, les psychoéducateurs interviennent souvent auprès des adultes, en particulier les personnes ayant des problèmes de santé mentale et aussi de plus en plus avec les personnes âgées. On peut citer des plaintes telles que : dépression, stress, thérapie de couple, anxiété, insécurité, jalousie, etc. La recherche de ces troubles est devenue de plus en plus courante. Tout le stress vécu quotidiennement dans le travail ou l’environnement social, ajouté aux frustrations familiales, contribue au déclenchement de ces troubles. Afin de proposer une intervention efficace et rigoureuse, le psychoéducateur :

– évalue l’adaptation psychosociale et les capacités adaptatives de la personne ou du groupe qu’il accompagne par de l’observation participante et systématique, par le recours à certains questionnaires et parfois à des tests standardisés appropriés à la situation ;

– établit un programme, propose un plan d’intervention et voit à son application ;

– évalue les résultats et l’efficacité de l’intervention.

Le psychoéducateur réalise le plan d’intervention à travers des activités éducatives et ré-éducatives établies en fonction de la dynamique particulière à la personne ou au groupe. Pour ce faire, il organise, anime et utilise le milieu de vie afin que celui-ci soutienne la personne dans sa démarche d’adaptation.

Qu’est-ce que la psychoéducation ?

La psychoéducation est un outil ou une procédure utilisée par un psychologue pour simplifier la plainte du patient. Le psychologue démontre au patient sa pathologie dans le contexte global, afin que le patient comprenne et commence à collaborer activement à l’ensemble du processus thérapeutique. Ainsi, le patient peut, pendant les séances de psychothérapie, discuter de sa plainte et mieux faire face à son traitement. La psychoéducation explique que si le patient comprend la maladie et son processus, il pourra agir de manière à éviter ses symptômes qui peuvent s’exprimer par des crises, par exemple. Le patient qui comprend la maladie et son processus peut mieux prendre soin de lui-même.

Historique de la psychoéducation

Depuis ses débuts, la psychoéducation s’est inspirée des modèles développementaux de son époque afin de comprendre les difficultés d’adaptation des jeunes et de proposer des moyens de rééducation. Inspirés d’expérimentations européennes et américaines sur l’aide aux enfants en difficulté de comportement, les pionnières et les pionniers québécois ont travaillé à la création d’environnements adaptés aux besoins de ces jeunes. Le Centre d’orientation et Boscoville, une cité conçue pour répondre aux besoins de rééducation des jeunes délinquants, sont au nombre des exemples. Les premiers psychoéducateurs concevaient que les difficultés de ces jeunes pouvaient être surmontées par la participation active à un environnement arrimé à leurs besoins. L’activité psychoéducative constituait alors le noyau dynamique de cette conception de l’intervention. Elle proposait une grande diversité d’activités, de moyens et de stratégies afin d’améliorer cet arrimage et de favoriser un développement harmonieux. La psychoéducation s’inscrit dans 2 importants champs de connaissance que l’on retrouve à travers le monde :

– l’étude des difficultés d’adaptation selon une perspective développementale : la psychopathologie développementale ;
– l’utilisation des connaissances issues de ce 1er champ d’études pour concevoir et mettre en place des stratégies efficaces à la prévention et à la réduction des difficultés d’adaptation : la science de la prévention et de l’intervention.

Les professeurs de l’École de psychoéducation sont très présents dans ces 2 champs d’activité. Ils proposent aux étudiants et étudiantes un environnement extrêmement stimulant pour s’y initier ou les membres pour développer une expertise dans la mise en application de ces connaissances et participer au développement de la discipline.

Comment l’appliquer dans le traitement ?

La psychoéducation peut être appliquée de plusieurs façons. Certaines personnes le comprennent mieux grâce aux images, ou le mémorisent plus facilement à l’écoute. C’est le rôle du psychologue de connaître le profil et la personnalité de votre patient afin d’appliquer la meilleure explication possible de la maladie. Ils peuvent donc être réalisés par le biais d’audio, de diapositives, de films, de prospectus, etc. Cette éducation peut également être appliquée à la famille du patient. L’éducation des membres de la famille sur la maladie ou la plainte et ses symptômes est d’une importance capitale pour l’efficacité du traitement. Parallèlement au processus de thérapie, il y a, dans certains cas, l’insertion de médicaments pharmacologiques : toujours prescrits par un médecin qui aident à contrôler les troubles mentionnés au début. La psychoéducation est donc une grande alliée dans la fonction de faire adhérer le patient aux médicaments nécessaires. La connaissance que le patient a de sa maladie et de ses symptômes aide beaucoup lorsqu’il est nécessaire de les insérer, car il comprend pourquoi les médicaments et comment ils l’aideront. Avec la psychoéducation, le processus de traitement se déroule plus naturellement et plus efficacement, puisqu’il repose sur l’aide totale du patient. Si vous avez des plaintes à formuler, demandez l’aide d’un professionnel et entamez le processus de thérapie.

Plan du site